Chaque commande part sous 24h à 48h…

Faire défiler
Précédent Suivant
février 23, 2021

Cosmétiques et grossesse : comment faire ?

Pour beaucoup, la grossesse est synonyme de changements physiques mais aussi de changements d’habitudes de vie et de consommation. Les professionnels de la santé déconseillent certaines activités et certains produits qui pourraient porter atteinte au développement de votre bébé. Si le fait de ne pas boire, de ne pas fumer ou de ne pas manger de poisson cru sont bien connus de toutes, qu’en est-il des produits cosmétiques que vous aviez l’habitude d’utiliser ?

 

Pourquoi éviter certains produits ?

 

La plupart des produits cosmétiques sont composés d’ingrédients qualifiés par l’OMS de perturbateurs endocriniens. Ces ingrédients agissent sur la régulation hormonale de votre corps. Or ce système hormonal joue un rôle très important au cours de la grossesse. La progestérone est par exemple indispensable à la bonne implantation de l’œuf, les œstrogènes au développement du fœtus et la prolactine permet de préparer la glande mammaire à l’allaitement. Ces hormones peuvent être compromises par les composants de certains produits cosmétiques.

A terme, les conséquences peuvent être multiples : problèmes de développement du bébé (périmètre crânien, poids en dessous de la norme) mais aussi malformations et augmentation des risques de maladie.

Par conséquent, il est important de faire attention à la composition des produits que vous utilisez, ingérez et inhalez pendant votre grossesse. En effet, même si la peau de la maman agit comme une barrière, certains produits ont le pouvoir de traverser cette couche et de se retrouver dans la circulation sanguine de celle-ci et d’atteindre le fœtus.

Attention à la composition !

Plusieurs ingrédients présents dans les produits cosmétiques sont à bannir en raison des risques associés.

Les huiles essentielles sont à proscrire surtout pendant les 3 premiers mois de grossesse en raison de leur toxicité. Les plus dangereuses sont celles qui contiennent des cétones car elles sont dites « neurotoxiques » et peuvent être à l’origine d’un avortement spontané. L’usage d’huiles essentielles pendant la grossesse est donc à éviter ! Toutefois, vous pouvez utiliser des produits très faiblement dosés (moins de 3%) tant que vous ne les appliquez pas sur certaines zones notamment le ventre et la poitrine.

Les phtalates contenus dans les parfums synthétiques mais aussi dans le vernis à ongle sont réputés dangereux en raison de leurs conséquences sur le développement reproductif des bébés de sexe masculin in-utero. Si vous le pouvez, limitez l’utilisation de ces substances.

Les parabènes (Butylparaben et Propylparaben) contenus dans certains produits pour la peau sont aussi à proscrire pendant la grossesse. Non seulement ils sont allergisants pour la maman enceinte, ils interagissent aussi avec les œstrogènes de la mère et peuvent être à l’origine de retard de croissance chez le bébé voire plus tard, d’obésité infantile.

Les BHA et BHT, respectivement Butyl Hydroxyanisole et Butyl Hydroxytoluène, utilisés en cosmétique pour leur propriétés anti-oxydantes font aussi parti de cette catégorie de perturbateurs endocriniens déconseillés pendant la grossesse. Comme les parabènes, ils interagissent avec le système hormonal de la maman et peuvent être allergisants.

La vitamine A présente dans certains cosmétiques comme les crèmes anti-acné et anti-rides sous forme d’acide rétinoïque est aussi considérée comme inadaptée pendant la grossesse. Si la toxicité de l’application de vitamine A par voie cutanée est inférieure à celle de son ingestion qui est tératogène, son application reste déconseillée.  Elle peut toujours être à l’origine de retards de développement et de malformations chez le bébé.

 

Comment se maquiller ?

  

Pendant la grossesse, il est déconseillé d’utiliser des produits contenant les ingrédients indiqués ci-dessus. Cela ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez pas vous maquiller !

Vous pouvez miser sur des cosmétiques plus naturels et bio tout en vérifiant bien le contenu des produits achetés. Privilégiez les labels « cosmébio » et « écocert », seule preuve que les produit sont à plus de 95% d’origine naturelle. Ainsi, pour remplacer le fond de teint rien de mieux que la poudre de riz. Pour le rouge à lèvre, certaines marques misent sur des composants 100% naturels (beurre de karité, huile de jojoba) qui permettent d’éviter l’ingestion de phtalates. Vous pouvez donc continuer de vous maquiller sans pour autant mettre bébé en danger.

Quant au vernis à ongle, il reste à utiliser exceptionnellement en raison de sa composition (phtalates, amoniaque, formaldéhyde) mais vous pouvez continuer à prendre soin de vos mains grâce à des gommages ou à des crèmes hydratantes pour vous sentir belle jusqu’au bout des doigts.

 

Qu’en est-il des soins d’hygiène corporelle ?

 

Pour le déodorant, il est préférable d’utiliser un déodorant sans sel d’aluminium chlorohydrate, sans parfum et sans alcool. En effet, la peau étant photosensible pendant la grossesse, il faut éviter l’utilisation de produits qui pourraient favoriser l’apparition de tâches connues sous le nom de « masque de grossesse ». Ca peut être l’occasion de tenter les déodorants solides à base de pierre d’alun.

Pour le gel douche, vous pouvez privilégier les savons surgras qui aident à lutter contre la sécheresse de la peau tout en étant dénués de parabènes.

En ce qui concerne le dentifrice évitez le triclosan et le triclocarbon, deux antibactériens réputés pour avoir des effets délétères sur le fœtus. Misez sur les marques bio et sur les substances à base de plantes et de composants naturels.

Vous pouvez aussi fabriquer vous-même certains produits d’hygiène grâce à des tutoriels. Ceci est une activité ludique qui vous permet d’être maître de la composition des produits que vous utilisez tout en passant un bon moment.

 

 

Nous espérons que ces quelques explications et conseils concernant le rapport entre cosmétiques et grossesse vous auront permis d’y voir plus clair. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à nous les communiquer par mail : contact.neuviemeciel@gmail.com