Chaque commande part sous 24h à 48h…

Faire défiler
Précédent Suivant
octobre 13, 2020

Interview de Valentine Caporale

J’ai récemment échangé avec Valentine Caporale, Valentine Reine des tartines sur Instagram, maman de deux petits garçons, Leo et Axel. Je voulais échanger avec elle sur sa relation à son rôle de maman, sa façon de gérer sa vie personnelle et professionnelle et sa définition de la maman idéale. Je vous ai retranscrit notre échange.

 

Ma première question : est-ce que devenir maman était une évidence pour toi ? Depuis quand ? Combien d’enfants rêvais-tu d’avoir ?

Devenir maman n’a pas toujours été une évidence pour moi, au contraire. Pendant longtemps je ne pensais pas avoir d’enfants un jour. C’est lié à mon histoire personnelle. La maladie de ma maman qui m’a accompagnée pendant une grande partie de mon enfance et de mon adolescence a été quelque chose qui m’a profondément marquée. C’est pour cela  que je n’avais pas envie de devenir maman parce que j’avais trop peur qu’il m’arrive la même chose et que mes enfants vivent avec la maladie et que je parte, comme elle est partie quand j’avais 18 ans. Je n’avais vraiment pas envie de reproduire ça et je me suis toujours vue avec une épée de Damoclès au-dessus de la tete par rapport à la maladie.

En réalité, c’est devenu une évidence le jour où j’ai rencontré Conor, vraiment. Notre rencontre a réellement changé ma vie, c’est un peu cul-cul de dire ça mais c’est complètement vrai. Avec le recul je pense que ça a toujours été au fond de moi mais je n’osais pas y penser, je n’osais pas en rêver parce que j’avais trop peur de reproduire ce que j’avais vécu. J’ai toujours peur, mais l’envie d’avoir des enfants a été beaucoup plus forte.

En me basant simplement sur ce que j’ai vécu, je trouvais que deux enfants c’était bien car avec mon frère on était deux. Mais Conor, alors qu’ils sont deux aussi, il a toujours voulu avoir 3 ou 4 enfants, 3 surtout, mais moi j’ai toujours eu peur de l’enfant du milieu qui se sent moins bien dans la famille. Ducoup, on a coupé la poire en deux, à 4 ! Pour l’instant on a deux enfants, peut-être qu’on en aura que deux mais potentiellement on serait vraiment très contents d’en avoir plus.

 

Comment arrives-tu à gérer vie pro et vie perso ?

Du mieux que je peux, mais ce n’est pas toujours évident. C’était très très compliqué quand je travaillais encore à la radio. J’ai fait les matinales pendant 6 ans, pendant ces 6 ans j’ai eu mes deux enfants, ça a été très difficile à concilier. Les nuits étaient très hachées et compliquées, mon premier qui a 4 ans commence tout juste à faire ses nuits, et je me levais à 3h45 tous les matins pour aller animer l’émission. Quand je rentrais, j’avais beaucoup de temps disponible pour les enfants, mais j’étais très fatiguée, je ne pouvais pas faire de siestes et Leo, mon premier garçon, se couchait tard. Je ne pouvais me consacrer à mon « deuxième travail », les réseaux sociaux. Je ne pouvais le faire seulement une fois qu’il était au lit… Sans pour autant pouvoir me coucher trop tard non plus car après la nuit allait être pourrie et le réveil sonnait très tôt.  C’est pour ca que les enfants ont tous les deux été en crèche, jamais à 100% mais quand même. Ça me permettait moi aussi de trouver un petit rythme entre radio et réseaux sociaux et de passer du temps de qualité avec mes enfants.

Maintenant c’est différent, ils sont à l’école tous les deux, donc ca me laisse bcp de temps, trop je trouve d’ailleurs (je trouve que c’est beaucoup trop long l’école). J’ai beaucoup de  temps « libre » pour travailler. La journée j’arrive à m’organiser dans mon travail entre les réseaux sociaux, l’ouverture de mon restaurant et d’autres projets. Le fait qu’ils soient à l’école me permet de caler mon travail pendant la journée. A partir du moment où ils rentrent de l’école je ne suis là que pour eux jusqu’à ce qu’ils aillent se coucher, une fois qu’ils sont au lit et bien je retourne à mon ordinateur et je travaille encore un petit peu. Ça, j’aimerais réussir à arrêter, l’idéal pour moi maintenant serait de coucher les enfants et d’avoir mes soirées avec Conor parce que ça nous manque aussi.

 

Comment réussis-tu à dissocier le pro et le perso ?

Je montre beaucoup de choses sur les réseaux sociaux, je partage beaucoup, mais je garde evidemment pour moi énormément aussi. On montre ce qu’on a envie de montrer, ça ne veut pas dire que je montre uniquement le positif, je parle aussi tout le temps du fait qu’on dort très mal, qu’on est claqués et tout mais voila il y a quand meme des choses que je garde pour nous. Ce sont principalement des moments entre nous, c’est hyper important de le faire.  Je pense qu’il faut avoir son propre garde-fou pour savoir ce qu’on va exposer et ce qu’on va garder pour soi. Dissocier le pro et le perso c’est au cas par cas, par exemple pour l’anniversaire d’Axel je n’ai montré qu’une petite partie, il y avait bcp de monde et je n’ai montré personne parce que certains proches n’ont pas envie d’être sur les réseaux sociaux, ils ne veulent pas apparaitre. Ils comprennent complément que c’est mon métier mais je respecte totalement le fait qu’ils n’aient pas envie de faire partie de mes réseaux sociaux.

 

Comment définirais-tu la maman parfaitement imparfaite ?

C’est la maman qui est à l’écoute des besoins de sa famille, de ses enfants, et qui fait tant bien que mal ce qu’elle peut. C’est celle qui essayera toujours d’offir le meilleur à ses enfants, la plus belle vie, la plus confortable. Mais surtout qui essayera toujours d’être présente physiquement et moralement et qui sera toujours là pour les accompagner dans les moments difficiles comme dans les moments heureux, qui sera toujours un soutien en toutes circonstances. Voilà pour moi c’est ca la maman parfaitement imparfaite, c’est la maman sur laquelle on peut compter quoi qu’il arrive, la maman qui est d’accord pour passer pour une folle dans la rue si tout à coup elle a besoin de faire rire un de ses enfants, celle qui s’en fout des qu’en dira-t-on. Une maman qui fait ce qu’elle a à faire, ce qu’elle a dans ses tripes, dans son cœur, pour que ses enfants soient le plus heureux possible.

 

Je tenais encore une fois à remercier Valentine d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! J’ai adoré échanger avec elle !

Le lien vers son instagram : https://www.instagram.com/valentine_caporale/