Chaque commande part sous 24h à 48h…

Faire défiler
Précédent Suivant
août 28, 2020

Comment faciliter le travail pendant l’accouchement ?

Il est connu que les 9 mois de la grossesse sont nécessaires pour se préparer à l’arrivée de bébé. Ils aident à la fois à se préparer mentalement et physiquement. Ces 9 mois permettent à la future de maman de réaliser peu à peu qu’elle va devenir maman et l’aident à être prête à accueillir son nouveau-né.

Toutefois, ces 9 mois peuvent paraître longs sur la durée. Et particulièrement le derniers mois, où on a hâte de voir arriver bébé. La future maman est généralement très impatiente d’accoucher, car elle veut rencontrer son bébé, mais aussi parce que la grossesse commence à lui paraître un peu longue ! Nous vous partageons donc quelques astuces pour favoriser le début du travail et l’accouchement.

Des astuces à boire et à manger : abusez des tisanes de framboisier et des dattes !

La première des méthodes pour accélérer et faciliter le travail de l’accouchement est de boire régulièrement de la tisane de framboisier et des dattes le dernier mois de grossesse. En effet, la tisane de framboisier tonifie l’utérus et rend les contractions plus efficaces le jour J. Les dattes, quant à elles, favorisent la dilatation du col et diminuant les interventions le jour J sous l’effet des prostaglandines. Pour accoucher plus vite, il est donc conseillé de boire de la tisane de feuilles de framboisier, de manger des dattes, ou encore de l’ananas ou encore des fruits secs ou des pruneaux.

Ces aliments sont riches en fibres et renforceront votre utérus et vos muscles pelviens pour faciliter l’accouchement.

Dans les autres techniques qui permettent de provoquer l’accouchement, l’huile de ricin à boire diluée dans un verre d’eau ou de citron est aussi conseillée, mais est moins douce que les aliments riches en fibres.

Enfin, manger épicé est aussi souvent conseillé pour démarrer le travail un peu plus rapidement.

L’homeopathie pour favoriser la dilatation du col

L’homéopathie est aussi utilisée pour accélérer le début du travail et réduire les douleurs des contractions le jour de l’accouchement.

Cette méthode douce est réputée très efficace. Un cocktail d’homéopathie peut être prescrit dans le mois qui précède l’accouchement, et pendant l’accouchement pour rendre les contractions utérines plus efficaces et accélérer le travail. Caulophyllum fait partie des plantes particulièrement performantes pour l’accouchement et la régulation des contractions.

Il est important d’avoir consulté un médecin avant de prendre quoique ce soit.

L’ostéopathie 

L’ostéopathie peut vous aider à préparer votre bassin pour le jour de l’accouchement. Effectivement, cela aidera bébé à s’engager dans le col et pourra donc accélérer le travail.

Bouger, s’activer pour accoucher !

Une astuce très connue est celle de rester active au maximum. Attention, il ne faut pas vous épuiser avant l’arrivée de bébé, mais beaucoup de futures mamans passent les derniers jours de leur grossesse à marcher à l’air libre, faire du ménage (faire les vitres notamment), danser, monter des escaliers, faire du ballon en rebondissant dessus, se mettre accroupies ou à quatre pattes … Grâce à ces activités, votre bébé exercera probablement une pression dans le bas de votre ventre et elles l’aideront à bien se placer pour faciliter votre accouchement.

L’acupuncture : la méthode traditionnelle pour préparer à l’accouchement 

L’acupuncture est un moyen très efficace pour préparer le col de l’utérus à l’accouchement et diminuer les douleurs des contractions.

Elle consiste à introduire de fines aiguilles dans des points spécifiques du corps qui vont permettre la maturation du col. Cette technique aide aussi à soulager les maux de grossesse tels que la rétention d’eau, les insomnies, les remontées acides, le syndrome du canal carpien etc…

Certaines études montreraient que l’acupuncture pourrait également accélérer le déclenchement de l’accouchement. C’est une technique naturelle prouvée depuis des siècles et qui reste encore très utilisée !

Le lâcher-prise : le meilleur des remèdes pour déclencher l’accouchement !

Enfin, pour faciliter le travail, il est recommandé de ne plus y penser ! Facile à dire quand on attend que cela depuis des semaines, quon’ a hâte de rencontrer son bébé et que notre corps n’en peut plus. Mais il est conseillé de sortir, de s’occuper, de faire des choses qui nous font plaisir et oublier que nous sommes dans l’attente de l’accouchement.

Essayez donc de ne pas vous mettre la pression quant au moment de votre accouchement, il arrivera quand vous et votre bébé serez prêts ! Réglez les choses qui vous occupent l’esprit et tentez de vous relaxer au maximum pour éviter les tensions. Prévoyez-vous un massage, une séance de méditation, faites du yoga, tout ce qui peut vous détendre physiquement et mentalement.

Vous pouvez vous détendre en faisant des exercices de respiration, en prenant un bain chaud ou même en laissant évacuer la pression en pleurant un bon coup, pour évacuer le stress et vous sentir apaisée. Vous pouvez également tenter la visualisation, un état méditatif où vous imaginerez le début du processus d’accouchement, l’arrivée des contractions, la dilatation de l’utérus et le déplacement de bébé vers le canal de naissance. Pour vous y aider, il existe des fichiers audio de méditation sur internet pour faire de l’hypno naissance.

Il est important d’arriver détendue pendant le travail de l’accouchement. Il est prouvé que cela aide grandement au bon déroulement de l’accouchement.

Nous espérons que ces conseils pourront vous aider à accélérer et faciliter votre accouchement !