Chaque commande part sous 24h à 48h…

Faire défiler
Précédent Suivant
juillet 3, 2021

Comment concilier retour au travail et allaitement ?

Alors que votre petit n’a encore que 2 mois, la reprise du travail se profile à l’horizon.  La fin du congé maternité est-il forcément synonyme de sevrage ? Comme de nombreuses jeunes mamans, vous souhaitez allier allaitement et activité professionnelle mais ne savez pas trop comment vous y prendre. Voici donc quelques conseils pour aborder cette nouvelle étape plus sereinement.

 

Tirer son lait

Si vous souhaitez continuer à donner du lait maternel à bébé, tirer son lait est la solution ! À la crèche ou chez l’assistante maternelle, même à distance, votre petit pourra boire votre lait. L’occasion de se sentir encore un peu avec lui malgré votre absence.

Pour tirer votre lait, nous vous conseillons d’utiliser un tire-lait électrique à double pompage. Celui-ci est plus rapide et efficace que le tire-lait manuel. Il existe même des tire-laits sur batterie, parfaits pour les déplacements sans prise de tête !

Pour entretenir la lactation, soulager les seins et éviter les fuites de lait, nous vous recommandons de tirer votre lait sur votre lieu de travail. Si vous n’avez pas accès à un réfrigérateur, pas de panique, le lait maternel se conserve très bien ! Le matin, placez des pochettes congelées dans un sac isotherme. Au cours de la journée, vous n’avez plus qu’à y placer les flacons ou sachets de lait.

D’après le code du travail français, toutes les entreprises doivent permettre aux femmes de tirer leur lait ou d’allaiter. La loi prévoit pour se faire une heure par jour (2 pauses de 30 minutes) durant toute la première année du bébé.

Dans les entreprises de plus de 100 femmes, un locale discret et soumis à des conditions d’hygiène strictes doit être mis à disposition afin de préserver l’intimité des mère allaitante.

 

Le passage à l’allaitement mixte  

Si vous en avez marre de tirer votre lait, vous pouvez passer à l’allaitement mixte. Bébé alterne entre le sein lorsqu’il est avec vous (au réveil, au retour du travail, durant vos jours de repos) et le biberon de lait artificiel la journée à la crèche ou chez la nounou. Un conseil pour choisir la préparation pour nourrisson ? En effet, les laits artificiels sont tous de qualité similaire car sont soumis à un cahier des charges très stricte. Mais si vous connaissez des antécédents familiaux d’intolérance ou de sensibilité aux protéines de vache, il existe des préparations plus adaptées. Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter votre pédiatre !

Pour introduire progressivement le lait artificiel à bébé, il est également possible de mélanger lait maternel et lait artificiel dans un même biberon. En variant les proportions progressivement celui lui permettra de s’habituer au goût de ce nouvel aliment.

 

Un sevrage tout en douceur

Après de longs mois d’allaitement exclusif ou mixte, vous vous sentez enfin prête à commencer le sevrage de votre nourrisson ? Bébé lui même vous montre sûrement aussi cette envie en tournant la tête ou en pleurant lorsque vous lui donnez le sein.

Un sevrage réussi se fait toujours de manière graduelle. Le corps de la maman doit comprendre peu à peu à qu’il doit diminuer la lactation. Bébé quant à lui, doit s’habituer à ce changement d’alimentation.

Nous vous conseillons de procéder par petites étapes successives et régulières durant 15 à 30 jours. Remplacez pour commencer la tété de fin d’après midi. Vers 18 heures, le lait contient en effet le taux de prolactine le plus bas de la journée, rendant la tété plus fatigante et douloureuse pour la maman. Introduisez ensuite un second biberon, puis un troisième. Moins le sein sera sollicité, plus la lactation diminuera.

 

Dans tous les cas, sachez que vous n’êtes pas seule et que de nombreuses mamans sont passées par là et ont trouvé ce moment de séparation avec l’enfant éprouvant et bouleversant. C’est un dur moment à passer mais on finit par s’y faire ! Surtout avec une bonne organisation !

Si l’article vous a servi ou que vous avez d’autres conseils à nous partager, n’hésitez pas à nous en faire part via cette adresse mail : contact.neuviemeciel@gmail.com